Trois implantations ... une même philosophie !

Un peu de lecture ?

Ça y est, le dernier concours de l'année à la bibliothèque a eu lieu.
Début mai, j'avais proposé aux élèves d'écrire une micro nouvelle...

Trois catégories avaient été formées : junior (1er degré), ados accomplis (2ème degré) et jeunes adultes (3ème degré). À chaque catégorie, un thème était imposé. Pour le premier degré, c'était l'école. Pour le deuxième degré, l'amour. Enfin, les élèves du troisième degré devaient réfléchir au thème de l'identité, à travers la première de toutes les questions existentielles : "qui suis-je ?"

Pendant un mois, 25 jeunes gens, de tous âges et de toutes sections ont planché, seuls ou en équipe, sur leur thème. Au final, 14 micros nouvelles ont vu le jour. Élèves du général, de technique gestion ou technicien commercial, de professionnel travaux de bureau ou garage, chacun a mis un peu de lui-même dans son texte.

Marie Tafforeau, première lectrice et membre fondateur des Editions Quadrature - une maison d'édition belge exclusivement consacrée à la publication des nouvellistes - a lu chaque production et a désigné un vainqueur dans chaque catégorie.

Ce vendredi 10.06, Monsieur de Vos a présidé la remise des prix. Le voici, entouré des gagnants :

A gauche, Anaïs Carmanne, gagnante du troisième degré avec "Qui suis-je ?".
A droite, Nicolas Stoquart , Loris Bertrand et Julie Migeot, co-auteurs avec Inès Moucheron (absente) de "Nous l'aimions", texte primé au second degré.
Devant, les gagnantes du premier degré, les auteures du texte "Le nouveau bled" : Alycia Janssens, Loïse Moucheron et Annie Balourdet.

Chaque groupe a reçu en cadeau un recueil de nouvelles d'une valeur de 15€, offert par les Editions Quadrature, charmant partenaire de ce dernier concours. Par ailleurs, ils ont également reçu, comme tous les participants au concours, un paquet de M&M's et un recueil de leurs productions, spécialement conçu pour eux.

Sur la photo reprise au dessus de l'article, Monsieur de Vos entouré de presque tous les participants.
De haut en bas et de droite à gauche :

  • Jodie Moïse, Anaïs Carmanne, Camille Grulois, Monsieur de Vos, Nicolas Stoquart, Loris Bertrand, Julie Migeot, Emeraude Cayer et Benjamin Badot
  • Alexandra Dave, Madoline Dauvin, Leontina Demirovski et Eleonora Demirovski
  • Yoan Sleuuwaert, Alycia Janssens, Loïse Moucheron et Annie Balourdet.
  • Etaient absents pour la photo : Hélène Aimé, Arthur Busigny, François Bourlée, Lucas Charue, Seguy Delfosse, Lenny Jadoul, Renaud Jardez, Lucas Lemmens et Ryan Zordanello

Pour ceux qui souhaiteraient découvrir les écrits de ces artistes en herbe, le recueil "Quelques mots sur un papier" est en vente au prix de 0,50€. Pour le commander, rien de plus simple : il suffit d'envoyer un mail à l'adresse suivante " Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. " et de mentionner le nombre d'exemplaires commandés et la couleur souhaitée pour la couverture (coloris disponibles : jaune, bleu, vert et rouge). Les recueils vous seront livrés lors des conseils de classe ou à domicile. Pour vous mettre l'eau à la bouche, je vous laisse découvrir les textes des vainqueurs...

Merci aux élèves fossois de s'être jetés à l'eau, et bonne lecture à tous !

LE NOUVEAU BLED
Texte gagnant dans la catégorie « Junior »

En l'an 3000, les Terriens durent changer de planète à cause du virus « 5000 ». Ce virus était mortel et les scientifiques n'y trouvaient aucun remède. Dès lors, les humains n'eurent pas le choix : ils immigrèrent vers la planète Blabla.

Sur cette planète, la gravité était très faible et la végétation n'avait aucune couleur ; tout était en noir et blanc. Parmi les immigrants, se trouvait un petit garçon de huit ans nommé Landy Péca. Pas plus haut que trois pommes, aussi fin qu'un fil de fer, il vivait avec ses parents dans le village de Bled, dans une villa proche de sa nouvelle école. Landy avait de beaux yeux mauves avec de courts cheveux bruns, mais ce qu'on remarquait avant tout en le regardant, c'étaient ses grandes oreilles.

Un jour, à l'école, vers 11h10, l'heure du cours de gymnastique arriva. Les enfants allèrent se changer dans le vestiaire du deuxième étage, puis se rendirent dans la salle de gym voisine où monsieur Dublé les attendait. Il leur donna les consignes : il s'agissait de faire un salto à partir du trampoline. Landy s'apprêtait à réaliser l'exercice lorsque, tout à coup, un de ses camarades ouvrit la fenêtre. Pas encore habitué à la faible gravité de la planète, Landy s'élança sans attendre et fut aussitôt emporté par le courant d'air à cause de ses grandes oreilles. Il s'envola par la fenêtre. On ne le retrouva jamais. Ce fut un drame terrible pour les parents qui attaquèrent l'école en justice. Depuis ce jour, les cours de gym furent strictement interdits dans les écoles, et c'est toujours le cas aujourd'hui.

Balourdet Annie
Janssens Alycia
Moucheron Loïse
2Cg

NOUS L'AIMIONS
Texte gagnant dans la catégorie « Ados accomplis »

En juillet, ma famille et moi étions partis en Espagne. Nous avions réservé deux chambres dans un hôtel quatre étoiles. Celui-ci se trouvait au bord de la mer turquoise. Mon grand frère et moi partagions la même chambre. On s'entendait super bien tous les deux. Jusqu'au jour où tout a basculé...

Je suis tombé fou amoureux de Marina, la fille des patrons de l'hôtel. Elle y travaillait en job étudiant. Pendant plusieurs jours, j'ai tenté de lui montrer ce que je ressentais pour elle. Du coup, un soir, je me suis lancé et je l'ai invitée à souper au restaurant au bord de la plage. Elle a malheureusement décliné mon invitation car sa soirée était déjà prise pour quelqu'un d'autre.

Quand j'ai su que Marina voyait quelqu'un, j'ai vu rouge. Je suis rentré dans ma chambre et j'ai tout démoli. J'ai fini par m'endormir en attendant le retour de mon frère.

Vers minuit, j'entendis du bruit devant la porte. Je l'ouvris doucement et fut pris d'une crise de colère lorsque j'aperçus Marina et mon frère s'embrasser. C'était comme si quelqu'un à l'intérieur de moi me poussait à commettre quelque chose. J'ai attrapé mon frère et l'ai fait basculer au-dessus de la rambarde de l'hôtel. Sa chute lui fut fatale.
Les médecins m'ont diagnostiqué schizophrène.

Loris Bertrand
Julie Migeot
Inès Moucheron
Nicolas Stoquart
3 TQ

QUI SUIS-JE ?
Texte gagnant dans la catégorie « Jeunes adultes »

Nelson était un jeune garçon de 16 ans peu apprécié par ses camarades de classe. Pourquoi ? Parce que Nelson était différent. Il était Africain et ne parlait pas très bien le français. Nelson se faisait insulter toute la journée et se faisait racketter par les élèves de dernière année.

Un soir, quand il rentra chez lui, il pleura, seul dans sa chambre. Il se demandait pourquoi les autres réagissaient comme cela à son égard.

Il était intéressé par une fille, la plus populaire de l'école mais elle était la principale instigatrice des maltraitances envers lui.

Un jour, il décida d'écrire une lettre destinée à ses camarades de classe.
« Je m'appelle Nelson, j'ai 16 ans, je suis Africain. Dans mon pays, c'était la pauvreté, mes parents travaillaient beaucoup pour peu d'argent. Nous avions droit à un repas par jour et nous devions aller chercher l'eau à 15 km de notre habitation. Cette dernière était faite de boue et de paille. Nous nous lavions dans l'eau sale de la rivière. Toutes ces épreuves ont fait de moi une bonne personne. J'ai appris à me soucier des autres car j'ai dû travailler avec mon père pour pouvoir gagner plus d'argent et nourrir convenablement ma petite sœur.

Vous m'avez insulté pendant toute cette année, mais au moins, moi, je sais qui je suis. Et vous, savez-vous qui vous êtes ? Ceci sera ma première et dernière lettre. Je remercie mes parents de m'avoir appris les vraies valeurs de la vie. Pensez aux conséquences de vos actes...»

Nelson accrocha sa lettre sur le tableau de sa classe et partit. Lorsque ceux-ci arrivèrent en classe et lurent la lettre, c'était déjà trop tard, Nelson s'était pendu.

Anaïs Carmanne
6Ph